Cet article date de plus de trois ans.

Réforme du Code du travail : le mauvais précédent italien

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Réforme du Code du travail : le mauvais précédent italien
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Mateo Renzi avait déjà tenté une réforme du Code du travail "comparable" à celle tentée par Emmanuel Macron. Quelques années plus tard, les résultats ne sont pas bons. Le journaliste François Beaudonnet en direct de Rome fait le point.

Des réformes du Code du travail allant dans le sens d'une flexibilisation ont déjà eu lieu en Europe. Notamment en Italie. Mateo Renzi avait mis en place en 2014 une grande réforme appelée "Jobs act". "Non le bilan du 'Jobs act' n'est pas du tout à la hauteur des immenses espérances. Mateao Renzi voulait simplement sortir du chômage de masse, grâce à un nouveau type de contrat : un CDD qui se transformait progressivement en CDI. On peut dire que cet objectif n'a pas été atteint", rappelle François Beaudonnet.

"80% d'emplois précaires"

"Dans un premier temps le chômage en Italie a même continué à augmenter", poursuit le journaliste. Avant de conclure : "Ensuite il a baissé très fortement, c'est vrai, mais depuis peu, il remonte à nouveau. Aujourd'hui, on est à peu près au niveau de chômage d'il y a deux ans. Mais il y a plus grave. Aujourd'hui, l'Italie certes crée des emplois, mais 80% de ces emplois sont des emplois précaires."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme du Code du travail

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.