Réforme du Code du travail : faible mobilisation des routiers

Le mouvement de grève des routiers contre la réforme du Code du travail a du mal à démarrer. Les points de blocage de ce lundi 25 septembre n'ont pas tenu très longtemps.

Cette vidéo n'est plus disponible

À Rennes, Grenoble, Lille ou autour de Paris, les routiers se sont mobilisés ce lundi 25 septembre au matin. Mais trop peu nombreux et face à des forces de l'ordre en nombre, les barrages ont à peine tenu. Dans les Yvelines par exemple, les grévistes ont été contraints de lever le blocage de la raffinerie : "Face à la menace des dix camions de CRS que vous avez vus, nous on va pas être dans la confrontation physique avec les forces de l'ordre", se résigne un manifestant.

Grève reconduite demain

À l'aube, c'est dans le Nord sur l'A1 que les premiers barrages prennent forme. L'objectif des grévistes est d'interrompre la circulation des camions de marchandises. Idem à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), près de Paris. Partout, les routiers veulent dénoncer les ordonnances réformant le Code du travail. Sur la quarantaine de points de blocage, la mobilisation n'a pas pris, mais les routiers ne veulent pas baisser les bras. Syndicats et patronat seront reçus au ministère des Transports jeudi. En attendant, la grève est amenée à se poursuivre mardi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les routiers CGT et FO veulent lancer des \"actions fortes et visibles\" à partir de lundi pour protester contre la réforme du Code du travail. Image d\'illustration. 
Les routiers CGT et FO veulent lancer des "actions fortes et visibles" à partir de lundi pour protester contre la réforme du Code du travail. Image d'illustration.  (MAXPPP)