Cet article date de plus de trois ans.

PSA : vers un plan déguisé ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
PSA : vers un plan déguisé ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le constructeur automobile pourrait supprimer des postes en utilisant les nouvelles mesures de la loi Travail. Les syndicats sont convoqués le mardi 9 janvier prochain. Pas de licenciement, pas de démission, mais une rupture conventionnelle collective. 

Le plan de PSA Peugeot Citroën est-il un plan social déguisé ? En tout cas, c'est l'une des premières conséquences concrètes des ordonnances Travail décidées par le président français Emmanuel Macron. PSA a annoncé une rupture conventionnelle collective dans une note interne, envoyée aux syndicats. Ce nouveau dispositif permet de supprimer des postes sans passer par un plan social classique.

25 000 postes supprimés depuis 2013

La rupture conventionnelle collective permet de rompre un grand nombre de contrats à l'amiable. C'est une sorte de plan de départ volontaire avec une procédure allégée, sans obligation de reclassement et facilitant les embauches. Depuis 2013, PSA a supprimé près de 25 000 postes. L'entreprise a pour objectif de réduire la part des ouvriers pour augmenter la part des emplois très qualifiés et intensifier la recherche dans le développement de véhicules électriques et autonomes. L'ampleur de ce nouveau plan sera révélée aux syndicats le mardi 9 janvier prochain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme du Code du travail

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.