Manifestation : les syndicats contre les réformes "libérales d'Emmanuel Macron"

En direct de la place de la République à Paris, où se lanceront les cortèges parisiens, Laurent Desbonnets revient sur la mobilisation attendue.

Voir la vidéo
FRANCE 2

À Paris, les cortèges s'élanceront ce jeudi 16 novembre dans l'après-midi depuis la place de la République. L'appel de Force ouvrière (FO) aura-t-il un impact sur la mobilisation ? "Oui, c'est possible. Plus de militants FO. Ils sont en train d'arriver. On a déjà vu ici une section FO cheminots avec une cinquantaine de personnes déjà prêtes à défiler tout à l'heure, dans une heure à peu près", rapporte Laurent Desbonnets, en direct de la place de la République. Fo sera présent dans une centaine de cortèges sur 170 au total dans toute la France.

De nouveaux mots d'ordre

"Autre élément qui peut jouer sur la mobilisation : ce sont les nouveaux mots d'ordre. En plus des ordonnances sur le Code du travail, les organisateurs ici appellent aussi à manifester contre la hausse prévue de la CSG, contre la réforme à venir de l'assurance chômage. Bref, contre les réformes, je cite, selon eux : 'libérales d'Emmanuel Macron'", précise également le journaliste de France 2, qui rappelle que l'enjeu pour tous ces syndicats est de relancer la mobilisation qui est en baisse jusqu'à présent systématiquement à chaque manifestation depuis le mois de septembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants défilent à Nantes (Loire-Atlantique), le 16 novembre 2017.
Des manifestants défilent à Nantes (Loire-Atlantique), le 16 novembre 2017. (LOIC VENANCE / AFP)