Grève des routiers : un mouvement qui peine à mobiliser

Depuis Arras (Pas-de-Calais), la journaliste Barbara Six revient sur la mobilisation des chauffeurs routiers, ce lundi 25 septembre, qui s'opposent à la réforme du Code du travail.

Voir la vidéo
FRANCE 2

À l'occasion du mouvement social des chauffeurs routiers, ce lundi 25 septembre, Barbara Six est à Arras (Pas-de-Calais), sur "l'un des derniers blocages de la région". "C'est un barrage filtrant à l'entrée de la ville, mais comme vous le voyez, pas de grosses perturbations sur la circulation. Alors, ils ont bien tenté de manifester toute la matinée, les routiers. D'abord, en bloquant un centre logistique. Ensuite, en essayant de bloquer les dépôts de carburant puis en essayant de manifester sur l'autoroute A1", ajoute la journaliste.

D'une cinquantaine à une vingtaine

Cependant, explique Barbara Six, "à chaque fois, les gendarmes et les CRS attendaient [les manifestants] et les empêchaient de poursuivre. Largement de quoi entamer la motivation des militants CGT et Force ouvrière. Ils étaient une cinquantaine ce lundi matin, il en reste une petite vingtaine".

Le JT
Les autres sujets du JT
Les routiers CGT et FO veulent lancer des \"actions fortes et visibles\" à partir de lundi pour protester contre la réforme du Code du travail. Image d\'illustration. 
Les routiers CGT et FO veulent lancer des "actions fortes et visibles" à partir de lundi pour protester contre la réforme du Code du travail. Image d'illustration.  (MAXPPP)