Manifestations contre la politique "libérale" de Macron : 80 000 participants en France, selon le ministère de l'Intérieur

Un appel à la grève a été lancé par plusieurs syndicats pour protester contre les réformes du gouvernement.

Manifestation de la CGT et FO contre les réformes du gouvernement, le 16 novembre 2017 à Paris.
Manifestation de la CGT et FO contre les réformes du gouvernement, le 16 novembre 2017 à Paris. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Nouvelle journée de mobilisation contre le gouvernement. A l'appel de la CGT, FO, Solidaires, la FSU, l'Unef et l'UNL, les salariés et étudiants ont été invités à faire grève et à manifester pour "défendre les intérêts" des secteurs public et privé. A Paris, le cortège a réuni 8 000 participants selon la préfecture de police (40 000 selon la CGT). En France, le nombre de manifestants s'est élevé à 80 000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur. 

Un mot d'ordre général contre la politique du gouvernement. Au-delà des ordonnances de la loi Travail, les syndicats s'insurgent contre la hausse de la CSG, les mesures d'économies dans la fonction publique et s'inquiètent de la future réforme de l'assurance-chômage. 

Jean-Claude Mailly veut "tirer la sonnette d'alarme"Le leader de Force ouvrière a défilé jeudi matin à Marseille. "On veut tirer la sonnette d'alarme sur des dossiers à venir, comme l'assurance-chômage et, l'an prochain, l'assurance-retraite", a-t-il déclaré à la presse.

Peu de perturbations. Dans le ciel comme sur les rails, cette grève a été peu suivie.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TRAVAIL

19h25 : 80 000 personnes ont manifesté dans toute la France, d'après les chiffes du ministère de l'Intérieur.

19h05 : Jean-Luc Mélenchon a décidé de manifester contre la loi travail à Marseille, où il est élu député. "Il faut qu'il y ait une unité de toutes les forces syndicales et politiques pour empêcher l'abrogation du Code du travail", a-t-il lancé devant les caméras.


(AFPTV)

17h09 : Nous vous avons donné tout à l'heure les chiffres de la police concernant la participation à la manifestation contre les ordonnances Travail à Paris (8 000 personnes). Voici cette fois les chiffres de la CGT, qui viennent d'être communiqués : 40 000 personnes.

17h12 : Yannick Noah et les joueurs de l'équipe de France de tennis ont brièvement interrompu le cortège des manifestants lillois contre les ordonnances Travail. Les Bleus, qui se préparent en vue de leur finale face à la Belgique au stade Pierre-Mauroy, rapporte le Huffington Post, essayaient simplement de rejoindre leur hôtel, en plein sur le tracé de la manifestation.

16h09 : Selon les chiffres de la police, 8 000 personnes manifestent en ce moment à Paris, contre les ordonnances Travail. Lors des dernières manifestations interprofessionnelles, la participation était de 24 000 personnes (le 12 septembre) et de 16 000 personnes (le 21 septembre), toujours selon les chiffres de la police.

(JULIEN MATTIA / SPUTNIK / AFP)


(CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

14h32 : Pour la quatrième fois depuis la rentrée, les manifestants à la politique "libérale" d'Emmanuel Macron défilent. Ils manifestent pour "défendre les intérêts" des secteurs public et privé et espèrent être entendus par un gouvernement, déjà passé à d'autres réformes. Voici le reportage de France 2.


Manifestation à Marseille

13h54 : Si le cortège s'apprête à partir à Paris, des défilés ont eu lieu dans les grandes villes de France ce matin. Voici les reportages de nos confrères à Bordeaux, Rennes et Brest.

13h49 : Code du travail, assurance-chômage, retraite... Les manifestants contre la politique d'Emmanuel Macron, qu'ils jugent libérale, défilent pour la quatrième journée de mobilisation depuis la rentrée. Ils dénoncent les ordonnances, en vigueur depuis septembre.

11h55 : "Il n'est jamais trop tard."

Jean-Luc Mélenchon défile à Marseille contre la politique du gouvernement, où se trouve également le leader de Force ouvrière. Pour lui, "le président Macron a un plan de marche anti-social" et "c'est maintenant que ça se passe".

11h24 : A Grenoble aussi, les syndicats défilent contre la politique d'Emmanuel Macron, rapporte France 3 Alpes. Le cortège rassemble la CGT, FO, Solidaires, la FSU et des organisations de jeunesse (Unef, UNL, Fidl).



(XAVIER SCHMITT / FRANCE 3 ALPES)

11h11 : Des opposants à la politique d'Emmanuel Macron sont notamment rassemblés à Lorient (Morbihan) et Aurillac (Cantal).

10h34 : A Nantes (Loire-Atlantique), le cortège des manifestants opposés à la politique d'Emmanuel Macron est prêt à partir.





(LOIC VENANCE / AFP)

10h22 : "Nous alertons le gouvernement surs les discussions à venir", déclare sur BFMTV Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière. Selon lui, cette nouvelle journée de mobilisation a un objectif : dire à l'exécutif "attention, on surveille ça comme du lait sur le feu", poursuit-il, évoquant les futures négociations, notamment celle sur l'assurance chômage.

10h14 : Les manifestations contre la politique d'Emmanuel Macron se mettent en place partout en France. Un habitant de Lens partage une photo sur Twitter.