À Nice : profession, cireur de chaussures

L'histoire d'une reconversion réussie. Mohammed Benaza a décidé de devenir cireur de chaussures sur la Côte d'Azur.

FRANCE 3

Mohamed Benaza a longtemps été boulanger à Paris puis a ensuite travaillé dans le bâtiment. Aujourd'hui, à 57 ans, il a décidé de devenir cireur de chaussures. Ce qu'il regarde en premier, c'est ce que les passants portent au pied. Brosses, pinceaux, chiffons, attendent bien alignés. Mohamed Benaza a déposé sa malette dans le quartier d'affaires de l'Arénas à Nice (Alpes-Maritime) depuis janvier dernier.

Le maitre cireur

Un brin de discussions, quelques conseils en bonus, "c'est un plaisir" pour ce client. 10 € le cirage classique, 5 € pour la formule express. Même ceux qui astiquent régulièrement finissent par se déchausser devant le maître cireur. Un rêve d'enfant, mais en France, les clients sont encore rares, contrairement aux "États-Unis ou en Angleterre" note Mohammed Benaza. L'été se termine, c'est sa haute saison qui arrive. Mohamed Benaza se frotte les mains.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'histoire d\'une reconversion réussie. Mohammed Benaza a décidé de devenir cireur de chaussures sur la Côte d\'Azur.
L'histoire d'une reconversion réussie. Mohammed Benaza a décidé de devenir cireur de chaussures sur la Côte d'Azur. (FRANCE 3)