Cet article date de plus de huit ans.

Le Développement durable, pourquoi ça fait rêver ?

Un Français sur deux attiré par le secteur, et moi et moi et moi ?
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Développement durable : mettre ses compétences au service de la nature

Bien plus qu'un métier, une mission ! Annoncer la fin des usines laides et polluantes, promettre un avenir éolien et renouvelable : rien à voir avec les préoccupations quotidiennes et encombrantes sur la photocopieuse rebelle, l'ascenseur en panne ou le collègue qui ronfle, parfois. Devenir celui ou celle qui annoncera le souffle du vent pour faire marcher la cafetière, les rayons du soleil pour se chauffer l'hiver, c'est bien plus poétique ! Et puis dire à ses enfants que si on les quitte le matin c'est pour sauver les générations futures en danger ? eux ? et pas seulement pour payer la nounou, c'est ce qui s'appelle emprunter un parcours déjà tout auréolé de gloire.

Développement durable : la bonne volonté ne suffit pas 

Il faut le savoir- faire? En d'autres termes, on se sent tous concernés par l'environnement, on le serait à moins ! Mais on ne s'invente pas conseiller en Développement durable, on le devient. Heureusement, pour exercer un métier dans le développement durable, une formation courte suffit - secteur qui recrute oblige. Avant de vous lancer, souvenez-vous en : vous ne serez pas forcément en contact direct avec les espèces en voie de disparition de nos campagnes, telles le bison d'Europe ou l'aigle impérial. Il vous faudra certainement passer du temps devant votre ordinateur, avec un collègue ronflant, parfois.

Et si on en avait envie quand même de se lancer dans le développement durable

On est écolo et on le maintient, il n'y a pas de raison pour que seuls les gens scientifiquement aptes puissent se sentir écolo-responsables. Pour penser à la planète et aux générations futures, il y a les gestes simples du quotidien. On les adopte au travail comme à la maison, parce que même les entreprises s'y mettent. Pas besoin d'un métier dans le développement durable pour contribuer au bien-être de la planète !

Odile Riffaud

      3 avril 2009

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Secteurs porteurs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.