Comment Pôle emploi veut faire gagner du temps à ses conseillers

La situation actuelle du marché du travail met directement en difficulté l'organisation de la structure Pôle Emploi.

Une convention tripartite récente entre Pôle Emploi, l'Etat et l'Unedic prévoit le renforcement des effectifs de Pôle Emploi dans le but d'accompagner au mieux les demandeurs en recherche d'emploi et de réaliser des économies substantielles sur l'ensemble des effectifs par un redéploiement dans les différentes directions et agences régionales et locales.

Les solutions potentielles pour l'accueil des bénéficiaires à Pôle Emploi

Le document dévoile des éléments irritants et les solutions à adopter pour arriver à une organisation optimale. Ainsi,  l'une des grandes réformes serait d'adapter le nombre de conseillers en accueil aux flux de bénéficiaires sur une journée. Pour cela, il conviendrait de prévoir un agent d'accueil indemnisation sur les après-midi et de redéployer l'animateur sur des tâches administratives durant la pause de midi et en fin de journée. Ce redéploiement permet ainsi un gain d'équivalents temps plein (ETP) qui peuvent être remobilisés sur d'autres activités, et d'améliorer significativement la visibilité des conseillers et de la planification pour les personnes en recherche d'emploi : les jeunes pourraient ainsi être insérés dans la vie active plus facilement.

Les solutions pour l'entretien d'inscription et de diagnostic à Pôle Emploi

Afin d'éviter les dossiers d'entretiens non complétés, les dossiers de demandeurs d'emploi non terminés et de pallier au manque d'information pour les personnes en recherche d'emploi avant un entretien avec un conseiller Pôle Emploi, le document propose de renforcer la promotion des différents services à distances de la plateforme en ligne Pôle Emploi et de sécuriser la complétude des dossiers inscription et indemnisation. Ainsi, relancer les personnes en recherche d'emploi par SMS ou convoquer des bénéficiaires à un atelier découverte sont des solutions potentielles pour ces problèmes. Cela devrait permettre de rendre les aides à la mobilité plus visibles par exemple, ou d'orienter plus facilement les personnes en recherche d'emploi vers la formation qui convient.