Candidature spontanée : à vous de jouer !

Une embauche sur cinq se fait par le biais des candidatures spontanées. Conseils pour réussir sa démarche.

Ciblez les entreprises dans l'envoi de vos candidatures spontanées

N'envoyez pas une lettre passe-partout à toutes les entreprises. Choisissez celles qui vous intéressent et menez votre enquête : quels sont leur secteur d'activité, leur taille, leur chiffre d'affaires, leurs produits, leurs marchés, leurs objectifs de croissance, leurs projets... Toutes ces informations vous serviront à argumenter votre lettre de motivation. Elles prouveront que vous n'envoyez pas votre candidature spontanée à ses entreprises par hasard et que votre recherche d'emploi est structurée.

Où trouver ces informations ?

Pour vous aider dans votre recherche, consultez la documentation papier du Pôle emploi, de l'APEC et des Chambres de commerce et d'industrie (AFCI). Sollicitez les organisations professionnelles. Plongez-vous dans les annuaires du  Kompass. Lisez la presse économique et sociale. Demandez aux entreprises qui vous intéressent dans votre recherche d'emploi de vous envoyer leur plaquette d'information ou leur rapport annuel. Visitez leur site Internet. Pour les métiers et les postes, pensez aux 420 fiches métiers et 420 vidéos métiers de France 5.

Envoyez votre candidature spontanée à une personne précise

Votre lettre doit être nominative. Adressez-la soit au responsable du recrutement, soit au responsable d'un service. Pour connaître ses coordonnées, téléphonez à la société. Si cela est nécessaire, demandez à ce qu'on vous épelle son nom.

"Je veux travailler chez vous !"

Le ton de votre lettre de candidature spontanée doit être direct, dynamique et argumenté. La première phrase de votre lettre doit accrocher l'intérêt de votre destinataire, lui expliquer pourquoi vous écrivez à son entreprise, et pas à une autre. C'est le moment de lui préciser le poste que vous visez ou de lui suggérer des pistes d'emploi possibles. Mettez en avant votre valeur ajoutée en expliquant ce que vous pouvez apporter à l'entreprise. Montrez grâce à votre candidature spontanée que vos compétences sont en adéquation avec ses activités et ses besoins, actuels ou futurs. Enchaînez sur vos expériences, vos formations ou vos qualités, tout en veillant à ne pas répéter votre CV. Enfin, sollicitez une rencontre en lui proposant de le rappeler d'ici quelques jours. N'oubliez pas la formule de politesse, la plus sobre possible, et votre signature.A éviter dans votre lettre de motivation : les erreurs dans la lettre de motivation concernant l'entreprise, les fautes d'orthographe et de syntaxe, les termes négatifs, les formules toutes faites, banales ou administratives, un ton impersonnel, familier ou trop poli, la flatterie. A manier avec précaution : l'originalité et l'humour. Retrouvez notre rubrique consacrée à la lettre de motivation.

De l'écrit à l'oral

N'attendez pas que l'employeur vous contacte après avoir envoyé votre candidature spontanée. Décrochez votre téléphone pour relancer l'employeur et savoir si votre candidature a intéressé l'entreprise. Cet appel vous permettra de marquer l'esprit de l'employeur, d'affirmer votre motivation oralement. Essayez de décrocher un entretien pour présenter vos compétences. Aucun poste n'est à pourvoir pour le moment ? Ne vous découragez pas. Il peut y avoir, dans les prochains mois, un départ dans l'équipe en place, une démission, un CDD pour remplacer un salarié malade ou un(e) salarié(e), un congé maternité, de nouveaux projets qui se développent... L'employeur pourra à ces occasions repenser à votre candidature.