Seine-Saint-Denis : retenir les fonctionnaires avec une prime

Pour tenter de pousser les fonctionnaires à rester en Seine-Saint-Denis, un département difficile, des primes pourraient leur être proposés : 10 000 euros s’ils acceptent d’exercer cinq ans de plus. 

France 2

La fuite des fonctionnaires inquiète dans certains départements. En Seine-Saint-Denis, il est parfois très difficile d’exercer certaines professions comme celle de policier. L’un d’entre eux confie qu’en 12 ans passés dans ce département, il lui est arrivé d’avoir le nez ou la mâchoire fracturés. Pour tenter de les convaincre de rester malgré tout, une prime pourrait être mise en place : 10 000 euros contre l’assurance de les voir rester encore cinq années supplémentaires. 

La crainte de dérives

Dans l’enseignement, nombreux sont les débutants qui font leurs premières années en Seine-Saint-Denis mais se dépêchent ensuite d’être mutés autre part. Au tribunal de Bobigny, les fonctionnaires ont en moyenne trois fois plus de travail qu’ailleurs. Cette prime pourrait donc les inciter à ne pas quitter le département, mais certains craignent de voir des dérives se mettre en place. Des fonctionnaires forceraient leur mutation pour faire uniquement les cinq ans prévus, et repartir avec la prime sans s’installer durablement en Seine-Saint-Denis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux policiers de la compagnie de sécurisation et d\'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93), en juillet 2020.
Deux policiers de la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93), en juillet 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)