Réforme des retraites : les fonctionnaires y perdront-ils ?

Les fonctionnaires seraient-ils lésés si leur régime de retraite était aligné sur celui du privé ? Ce lundi 12 mars, une étude comparative démontre que les agents de l'État perdraient en moyenne 179 euros par mois.

Voir la vidéo
France 2

Des pensions inférieures à celles de leurs ainés : voilà le scénario prévu par un institut d'études économiques pour les futurs retraités de la fonction publique. Selon cette enquête, 179 euros de moins de retraite par mois si leur pension était calculée comme celle du privé. Selon l'étude, les plus pénalisés seraient les professeurs : par exemple, avec 3 100 euros de pension, une enseignante perdrait 340 euros par mois. Un cheminot, avec 2 400 euros de retraite : - 160 euros.

Une étude contredite par le Conseil d'orientation des retraites

Seul profil gagnant : une fonctionnaire de catégorie C avec 1 540 euros de pension : + 60 euros par mois. Pour l'institut à l'origine de l'étude, cet alignement du régime des fonctionnaires sur celui du privé est indispensable. "C'est un enjeu fondamental, parce que derrière tout ça, c'est aussi le sujet de comment équilibrer les comptes publics. On va encore emprunter 195 milliards d'euros en 2018 donc on a encore énormément de réformes à mener", estime Agnès Verdier-Molinié, directrice de la fondation IFRAP. Une étude contredite par le Conseil d'orientation des retraites : d'après lui, les fonctionnaires verraient leur pension légèrement augmenter en cas d'alignement sur le privé. Une bataille des chiffres que la future réforme des retraites tranchera d'ici un an. .

Le JT
Les autres sujets du JT
Quelque 60% de retraités sont concernés par la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG). Illustration.
Quelque 60% de retraités sont concernés par la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG). Illustration. (MAXPPP)