Les raisons des suppressions de postes dans la fonction publique

De nombreux postes vont être supprimés à Bercy. Décryptage des raisons de ce choix fort du gouvernement.

France 3

À l'origine, Emmanuel Macron avait prévu de supprimer près de 50 000 postes dans la fonction publique d'Etat durant l'ensemble de son quinquennat. Finalement, après les nombreux débats sur la question, il a annoncé en juillet 2019 en supprimer 15 000. "Il y a eu le grand débat avec deux promesses : stabiliser les emplois de l'éducation nationale et augmenter les effectifs des forces de l'ordre. 10 000 postes seront créés dans les trois prochaines années", annonce le journaliste de France 2 David Boéri.

Quels secteurs de la fonction publique touchés ?

Parmi les secteurs les plus touchés par ces suppressions, Bercy devrait en assumer une part importante. Elle va devoir compenser par rapport aux autres secteurs ayant été victime de cette politique cette année. En 2019, l'éducation nationale a perdu 1 800 postes, le ministère du Travail 1 600 et l'environnement 1 000 postes. En 2020, ils ne devraient pas avoir d'effort à faire selon David Boéri.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bercy chiffre à 2 milliards d\'euros les économies réalisées grâce à la baisse des taux d\'intérêts.
Bercy chiffre à 2 milliards d'euros les économies réalisées grâce à la baisse des taux d'intérêts. (BERTRAND GUAY / AFP)