Gouvernement : début de la valse des hauts fonctionnaires promise par Emmanuel Macron ?

Emmanuel Macron a demandé à ses ministres de remplacer les dirigeants des administrations centrales les plus récalcitrants envers sa politique. C'est l'histoire secrète du 20 Heures.

FRANCE 2

C'était une promesse de campagne du président Emmanuel Macron. "Je renommerai la totalité des fonctionnaires qui sont nommés en conseil des ministres dans les semaines qui suivront mon élection", détaillait alors le candidat à la présidentielle en mars 2017. En septembre 2018, l'État annonce une aide exceptionnelle pour les harkis, Algériens engagés auprès de la France pendant la guerre d'Algérie. Une revalorisation de 400 euros pour 2000 bénéficiaires, mais le processus prend du retard. "Le problème c'est que les hauts fonctionnaires obéissent plus à leur directeur d'administration qu'à leur ministre", détaille dans l'ombre un conseiller ministériel.

Bercy dans l'oeil du cyclone

Les 16 directions centrales de Bercy sont au cœur des critiques gouvernementales. "À Bercy, un haut fonctionnaire m'a dit goguenard : 'quand vous partirez, nous on sera encore là'" détaille un ancien ministre de l'Économie. Un grand ménage synonyme de risque politique. "Il risque d'obtenir l'inverse de l'effet recherché. Il va braquer les hauts fonctionnaires et ils vont bloquer les réformes", concède un responsable de la majorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 17 mai 2019 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques).
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 17 mai 2019 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). (IROZ GAIZKA / AFP)