Fonctionnaires : le gouvernement s'attaque au temps de travail

L'exécutif espère supprimer 32 000 postes de fonctionnaires en faisant respecter la durée légale de travail de 35 heures par semaine aux collectivités.

France 3

Le gouvernement a décidé de s'attaquer au temps de travail des fonctionnaires des collectivités locales. À la mairie de Poissy (Yvelines), impossible d'échapper à la pointeuse. Il n'y a donc aucune surprise quant à la durée effective du temps de travail de chaque employé municipal. 37,10 heures par semaine, mais à la fin de l'année, le compte y est : 1 607 heures par an. Comme Poissy, seule une collectivité sur cinq applique réellement les 35 heures. En moyenne, dans les collectivités ce serait plutôt 1 584 heures par an. En causes : des accords sur les 35 heures plutôt généreux.

32 000 postes supprimés ?

Une particularité pointée du doigt dans un rapport de 2016. Il existe des autorisations spéciales d'absence qui devaient être encadrées par un décret du Conseil d'État, mais il n'a jamais été pris. Résultat : à chaque territoire son jour chômé. La fête de la nation en Corse, celle de l'abolition de l'esclavage en outre-mer, les fêtes religieuses en Alsace ou encore le jour du président à Rouen. Si toutes les collectivités passaient vraiment aux 35 heures, d'après le gouvernement, 32 000 postes de fonctionnaires pourraient être supprimés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, lors d\'une conférence de presse à l\'Elysée, le 5 septembre 2018 à Paris.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, lors d'une conférence de presse à l'Elysée, le 5 septembre 2018 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)