Fonctionnaires : le gouvernement confirme qu'il n'y aura pas d'augmentation du point d'indice

Olivier Dussopt, le secrétaire d'État auprès du ministre des Comptes publics, a fait cette annonce vendredi alors que les syndicats de fonctionnaires sont reçus à Bercy pour demander un "coup de pouce" au gouvernement.

FRANCEINFO

Olivier Dussopt, le secrétaire d'État auprès du ministre des Comptes publics, a confirmé vendredi 21 décembre sur franceinfo que le point d'indice des fonctionnaires allait rester bloqué en raison "d'un coût collectif très important pour un avantage individuel très faible". Baptiste Talbot, secrétaire général de la fédération CGT service public, a pourtant déclaré sur franceinfo que le dégel du point d'indice était "la priorité des priorités". Il sera reçu dans la matinée à Bercy avec d'autres syndicats de fonctionnaires pour demander un coup de pouce au gouvernement, dans la foulée du mouvement des "gilets jaunes" et des policiers.

Ni augmentation du point d'indice ni prime

"Lorsque nous augmentons le point d'indice de 1%, le coût global en termes de dépenses publiques est de deux milliards d'euros. Or, pour un fonctionnaire qui gagne 2 000 euros par mois, cela représente une augmentation de moins de 15 euros et pour un fonctionnaire au smic, c'est une augmentation de moins de 8 euros. Il y a un coup collectif très important pour un avantage individuel très faible", a argumenté Olivier Dussopt.

Et pas de prime exceptionnelle non plus pour les fonctionnaires : "Nous n'avons pas prévu ce dispositif (...) L'État n'aurait pas les moyens de la verser", car "cela représente un coût cumulé État, hôpitaux et collectivité d'État de 5,1 milliards d'euros. Vous en conviendrez, c'est énorme", a-t-il dit.

Il n'y a pas d'argent depuis longtemps et nous dépensons actuellement 20% de plus que ce que nous gagnons chaque année.

Olivier Dussopt

à franceinfo

Le secrétaire d'État renvoie les fonctionnaires aux annonces d'Emmanuel Macron : "Le président de la République a fait un certain nombre d'annonces et ces annonces concernent aussi les fonctionnaires et les retraités de la fonction publique. Elles visent à augmenter les revenus de celles et ceux qui sont rémunérés au niveau du smic. Ce sera le cas des agents publics, ils ont droit à l'augmentation de la prime d'activité comme les salariés du privé", a-t-il souligné.

Olivier Dussopt, le secrétaire d\'État auprès du ministre des Comptes publics, était l\'invité de franceinfo, vendredi 21 décembre 2018.
Olivier Dussopt, le secrétaire d'État auprès du ministre des Comptes publics, était l'invité de franceinfo, vendredi 21 décembre 2018. (FRANCEINFO)