Fonction publique : une prime de précarité pour les contractuels ?

Si la réforme de la fonction publique est adoptée, les contractuels pourraient toucher une prime de précarité en fin de contrat, comme dans le secteur privé. 

France 2

La prime de précarité sera-t-elle bientôt accordée aux contractuels de la fonction publique ? C'est une prime versée en fin de CDD, uniquement s'il ne dépasse pas une durée de 12 mois. Le salarié touche alors un montant équivalent à 10% de la rémunération brute perçue pendant le contrat. Par exemple, un contractuel qui effectue une mission de huit mois payée 1 200 euros bruts par mois, touchera une prime de précarité de 960 euros par mois à la fin de son contrat.

Vers un même fonctionnement que le secteur privé ?

Une bonne nouvelle pour Lionel Ojeda, qui enchaîne les CDD. Son contrat actuel se termine dans deux mois. "C'est mérité parce qu'il y a de plus en plus de contrats précaires, notamment le mien. On s'aligne sur le secteur privé. Cela met tout le monde sur un même pied d'égalité, ce qui permettra d'avoir le même pouvoir d'achat le mois suivant la fin de contrat", analyse cet agent territorial du sud de la France. Aujourd'hui, 17,9% des agents publics sont contractuels. 

Des personnes manifestent lors d\'une journée de mobilisation nationale des agents de la fonction publique, le 22 mai 2018 à Toulouse (Haute-Garonne). 
Des personnes manifestent lors d'une journée de mobilisation nationale des agents de la fonction publique, le 22 mai 2018 à Toulouse (Haute-Garonne).  (ERIC CABANIS / AFP)