Croissance économique : l'objectif de 2019 revu à la baisse

Alors que l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) annonce une faible croissance de +0,2% en ce deuxième trimestre, notre journaliste Margaux Manière nous donne des précisions en direct du plateau de France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2

La croissance économioque est moins haute que prévue en 2018. La situation s'améliorera-t-elle en 2019 ? "Non, pas vraiment, le Premier ministre a déjà révisé sa prévision de croissance pour 2019 à 1,7% contre les 1,9% initialement", assure Margaux Manière, en direct du plateau de France 2. On peut imaginer que cela complique la tâche du gouvernement, qui est en train de boucler son budget pour 2019. "Oui, c'est bien pour cela que le déficit sera plus important l'an prochain, mais attention, ce n'est pas uniquement à cause de la croissance : le gouvernement pourrait également avoir du mal à tenir ses engagements en matière de dépense publique", poursuit la journaliste.

Des inquiétudes balayées par le gouvernement

Exemple : pour freiner les dépenses, Emmanuel Macron a fait la promesse de supprimer 50 000 postes dans la fonction publique d'État pendant le quinquennat. "Mais on peut s'interroger quand il y a eu 1 600 suppressions de postes l'an dernier, qu'il y en aura 4 500 l'an prochain et plus de 10 000 en 2020", continue Margaux Manière. Des interrogations pour le moment balayées par le gouvernement, qui affirme que les objectifs seront bien tenus.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Insee a revu la croissance française à la hausse au 1er trimestre 2016, à 0,6% au lieu de 0,5%.
L'Insee a revu la croissance française à la hausse au 1er trimestre 2016, à 0,6% au lieu de 0,5%. (KLAUS OHLENSCHLAGER / PICTURE ALLIANCE / AFP)