Cet article date de plus de huit ans.

Trois questions habituelles des recruteurs

Bientôt un entretien d'embauche ? Vous n'échapperez pas aux questions habituelles des recruteurs. Décryptage.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Dans le cadre de votre recherche d'emploi, vous serez inévitablement confronté à l'épreuve de l'entretien d'embauche. Parmi les questions type et piège des recruteurs, en voici trois. Et des pistes pour les réponses...

Question 1 : quelle place accordez-vous à votre vie privée ?

Légalement, la question de la vie familiale ne devrait pas être posée. Mais si vous refusez de répondre ou faites comprendre à l'employeur que cela ne le regarde pas, vos chances d'être choisi pour cet emploi s'amenuisent fortement. « On peut répondre ainsi : « C'est un sujet assez sensible juridiquement mais je comprends qu'il est important de l'aborder. » On embraye ensuite sur l'importance d'équilibre vie privée / vie [professionnelle] », explique Emilie Devienne. Lire la suite sur Le Journal du Net

Question 2 : savez-vous dire non ?

Le recruteur veut connaître votre pouvoir de prise de décision, savez-vous exprimer votre décision même si la personne en face de vous ne va pas l'apprécier. Une question dont votre réponse en dira long sur votre capacité à vous affirmer. Pour répondre à cette question, il vous faudra donnez des exemples. Lire la suite sur Aujourd'hui.fr

Question 3 : quels sont vos défauts ?

Là aussi, soyez rusé dans votre réponse : ne dites pas que vous êtes colérique, susceptible et peu rigoureux. Donnez donc 3 défauts qui ne sont pas trop gênant pour l'emploi, et expliquez que vous travaillez pour les corriger. Servez-vous par exemple de défauts qui peuvent être des qualités. « Je suis trop effacé » signifie aussi que vous êtes une personne calme et discrète. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entretien d’embauche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.