Cet article date de plus de huit ans.

Entretien collectif : qu'en penser ?

L'entretien d'embauche individuel est un moment que les candidats appréhendent. Mais qu'en est-il de l'entretien collectif ? Zoom sur un Témoignages et une pièce de théâtre !
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Le théâtre Tristan Bernard, Rue du Rocher à Paris, propose jusqu'à fin avril la pièce ?La Méthode Grönholm?. Elle met en scène un entretien d'embauche collectif où 4 personnes se retrouvent pour un entretien d'embauche final pour un poste de directeur commercial. Leur mission ? Se démarquer des autres sans les écraser, en un temps limité. Pour pimenter l'épreuve, les candidats ne savent pas si le recruteur est parmi eux ou non. Le cocasse de la situation, exacerbé dans la pièce, se mêle au suspense et à l'appréhension des candidats. ?Cette pièce a suscité de vives réactions. Au tomber du rideau, chacun allait de ses commentaires. Bref, l'entretien d'embauche collectif ne laisse pas de glace !?, raconte Quentin, 33 ans, qui a vu la pièce.Pour plus d'infos sur la pièce, rendez-vous sur le site offi.fr.?J'ai déjà passé un entretien d'embauche collectif pour un job d'été de commercial et j'en garde finalement un assez mauvais souvenir? explique Sandrine, 22 ans. Pourtant, l'idée me semblait bonne : juger la capacité du candidat à s'intégrer en équipe, révéler sa personnalité, sa manière d'être. On se dit que les « grandes gueules » vont vite être rayées de la liste. Et bien ce fut le contraire : ce sont les personnes qui ont le plus parlé, qui avaient le plus de caractère et de personnalité, voire qui ont fait preuve d'insolence, qui ont eu les jobs. J'ai l'impression que dans ce genre d'entretien les personnes intimidées par la situation perdent toutes leurs chances, alors qu'elles auraient pu faire mouche et davantage montrer leurs compétences en entretien individuel.?

 

La rédaction

publié le 19 avril 2011

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entretien d’embauche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.