VIDEO. Le père Salobir ou celui qui voulait faire entrer l'Église dans l'ère digitale

Le père Salobir organise notamment des rencontres entre le pape et les plus grands dirigeants de la Silicon Valley.

Voir la vidéo
BRUT

Un geek à l'Église catholique. Eric Salobir n'est pas un prêtre comme les autres. Ancien banquier d'affaires, il est avant tout passionné de nouvelles technologies. Depuis cinq ans, il est l’expert officiel en technologies de l'Église. Son objectif ? La faire entrer dans l'ère du digital. Avec son Think Tank, un groupe de réflexion, il réfléchit aux conséquences de l'innovation sur l'Humanité et conseille certains patrons de la Silicon Valley comme Reid Hoffman, l'un des fondateurs du réseau social Linkedin. Il organise également des rencontres entre les plus grands dirigeants de la Silicon Valley et le pape.

La technologie : un enjeu essentiel pour l’Église

Pour l'Église qui souhaite s'inscrire dans la modernité, les nouvelles technologies sont un enjeu essentiel. Le père Salobir explique : "La doctrine sociale de l'Église est transformée par ces nouvelles technologies qu'on appelle technologies de 'rupture'." En effet, le christianisme doit maintenant faire face à de nouveaux concurrents sur le "marché de la spiritualité". Parmi eux, les transhumanistes, des prophètes de la vie éternelle, à l'image de Ray Kurzweil, futurologue chez Google, qui prédit que "nous allons être capables d'allonger notre vie indéfiniment." Pour le père Salobir, il faut désormais "abandonner le rêve d'une technologie qui serait neutre. La technologie, elle est toujours porteuse d'un projet, elle est toujours porteuse de valeurs. Au fond, c'est une espèce de projet de société." Une société dans laquelle s'inscrit encore largement la religion.

VIDEO. Le père Salobir ou celui qui voulait faire entrer l’Église dans l’ère digitale
VIDEO. Le père Salobir ou celui qui voulait faire entrer l’Église dans l’ère digitale (BRUT)