Assurance chômage : les perdants de la réforme

Vendredi 1er novembre, la réforme de l'assurance chômage entre en vigueur. Le gouvernement a décidé d'un nouveau système d'indemnisation. Plusieurs milliers de demandeurs d'emploi pourraient perdre de l'argent.

France 2

La réforme de l'assurance chômage entre en vigueur vendredi 1er novembre. Avec elle, les jeunes et les cadres devraient être les grands perdants. Certains vont voir leurs indemnités baisser, ou même ne vont plus en toucher. Jusqu'à maintenant, il fallait travailler quatre mois sur les 28 derniers pour avoir droit au chômage. Désormais, ce sera six mois sur les 24. Travailler plus longtemps sur une période plus courte, c'est parfois difficile en début de carrière. "Il faudra faire des petits jobs, de l'intérim et ça va favoriser les emplois précaires", regrette une jeune femme.

Un milliard d'économies en vue

710 000 personnes pourraient être touchées par cette mesure dès la première année. Les cadres également, car leurs indemnités vont devenir dégressives. Exemple pour les salariés de 57 ans qui gagnent plus de 4 500 euros bruts par mois, le montant des allocations baissera dès le 7e mois à moins 30 %. Mais les indemnités ne seront jamais inférieures à 2260 euros nets par mois. Des mesures qui devraient permettre d'économiser un peu plus d'un milliard d'euros à partir de 2021.

Le JT
Les autres sujets du JT
La réforme de l\'assurance chômage entre en vigueur ce vendredi 1er novembre.
La réforme de l'assurance chômage entre en vigueur ce vendredi 1er novembre. (PASCAL GUYOT / AFP)