Vienne : l'avenir de l'entreprise Indiscrète menacé après le suicide de son président

L'avenir de l'entreprise de lingerie fine Indiscrète est menacé. En redressement judiciaire depuis le 24 juillet dernier, elle vient de perdre son président, qui a mis fin à ses jours dans l'usine, jeudi 9 août.

Voir la vidéo
France 3

Les visages sont fermés, l'ambiance est lourde, pas un bruit, si ce n'est celui des machines à coudre. La fabrique de lingerie fine Indiscrète, anciennement Aubade et localisée dans la Vienne, a perdu son cofondateur Didier Degrand. L'homme s'est suicidé dans son usine le 9 août dernier.

Des difficultés économiques

Avec un déficit de 200 000 €, l'entreprise était en redressement judiciaire depuis le 24 juillet. Le patron ne supportait plus ces difficultés financières. Pourtant, cet ancien d'Aubade avait tout fait pendant deux ans pour relancer l'entreprise avec ses deux associées, sans avoir peur de faire des sacrifices. "Il n'y a pas de jaloux chez Indiscrète, expliquait-il, toutes les personnes sur le site sont au Smic, nous y compris". Béatrice Mongella, codirigeante, a repris le travail. Il faut maintenant se battre pour sauver l'entreprise. Indiscrète a encore six mois pour trouver un repreneur afin de sauver ses 21 emplois et son savoir-faire à la française.

Le JT
Les autres sujets du JT