Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo GM&S : le jour de la lettre de licenciement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Envoyé spécial. GM&S : le jour des lettres de licenciement
FRANCE 2 / FRANCETV INFO
Article rédigé par
France Télévisions

En pleine réforme du Code du travail, les salariés de GM&S seront-ils le premier caillou social dans la chaussure du gouvernement ? Une équipe du magazine "Envoyé spécial" s’est immergée dans leur dernier combat. Après des mois, elles finissent par arriver : les lettres de licenciement... Extrait.

Une équipe du magazine "Envoyé spécial" s’est immergée dans le dernier combat des GM&S : depuis des mois, les ouvriers de La Souterraine luttent pour sauver leur usine. L’équipementier automobile, deuxième employeur privé de la Creuse, a été placé en redressement judiciaire en décembre 2016. Les salariés ont multiplié les opérations coup de poing, jusqu’à menacer de faire sauter l’usine. Et puis un jour, après des mois, elles sont arrivées presque sans prévenir : les premières lettres de licenciement. Extrait.

"Un livre qui se ferme"

C'est une page qui se tourne, "un livre qui se ferme". Ils s'y attendaient, mais ne se sentent "pas très bien". Ce matin-là, tout le monde est parti à l'usine très tôt : surtout, ne pas attendre le passage du facteur. Eric, lui, n'a pas pu tenir ; il a fait demi-tour jusqu'à la maison. Pas de lettre recommandée dans la boîte... il devrait être soulagé, et pourtant, ce métallurgiste de 51 ans est bouleversé. En pensant à "tous ceux [qu'il ne va] plus voir", à "toutes ces familles sur le carreau", "ce que va devenir ce territoire, la Creuse", il ne peut retenir ses larmes. L'un de ses collègues, Fabrice, cariste depuis trente ans chez GM&S, attend le couperet lui aussi... tout son service a déjà été licencié.

Extrait de "GM&S, le dernier combat", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial" le 21 septembre 2017.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.