Télécoms : nouveau plan social chez Nokia

Maeva Damoy fait le point sur le plan de licenciement chez Nokia, qui a annoncé lundi 22 juin son quatrième plan social en quatre ans.

C'est l'inquiétude qui domine chez les salariés de Nokia en France. L'entreprise doit présenter lundi 22 juin un plan de transformation, et les syndicats redoutent la suppression de centaines de postes. "Ce sont 1 233 emplois qui vont être supprimés sur deux sites. Le premier ici, à Nozay dans l'Essonne, le second à Lannion dans les Côtes-d'Armor, qui va perdre la moitié de ses effectifs", précise Maeva Damoy en duplex depuis l'Essonne.

Les syndicalistes ont "les larmes aux yeux"

La direction de Nokia "a indiqué vouloir optimiser ses capacités opérationnelles". "Nous avons également pu échanger avec des représentants syndicaux, qui nous disent ne plus y croire et qui ont également les larmes aux yeux. Et pour cause, c'est le quatrième plan social en quatre ans qui se dessine pour cette branche française de l'équipementier", explique la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de Nokia, à Espoo, en Finlande, le 27 avril 2017. 
Le siège de Nokia, à Espoo, en Finlande, le 27 avril 2017.  (VESA MOILANEN / LEHTIKUVA / AFP)