Télécoms : 800 emplois menacés chez Scopelec, un ancien sous-traitant d'Orange

Publié
Télécoms : 800 emplois menacés chez Scopelec, un ancien sous-traitant d'Orange
FRANCEINFO
Article rédigé par
M.Darmoy, I.Delion, C.Tixier, B.Girodon, D.Breysse, N.Bergot - franceinfo
France Télévisions

Au sein de l'entreprise Scopelec, 800 emplois sont menacés. Orange lui a préféré d'autres sous-traitants. Les salariés interpellent Emmanuel Macron et Marine Le Pen sur la situation.

En raison d'un plan social particulièrement lourd, 800 emplois de la coopérative Scopelec sont menacés. Les salariés de l'entreprise ont publié, jeudi 21 avril, une lettre dans la presse quotidienne. "Vous ne pouvez pas laisser faire ça en silence", ont-ils écrit à Emmanuel Macron et Marine Le Pen. L'entreprise est une sous-traitante d'Orange, spécialisée dans la pose de fibre optique. L'opérateur lui a préféré d'autres sous-traitants fin 2021.

"On sent qu'Orange ne veut pas nous soutenir"

Sur le site de Castres (Tarn), les salariés sont désemparés. "Des gens qui ont des familles, qui ont des crédits sur le dos, qui ont une femme qui ne travaille pas. (…) Ils sont sur la sellette", confie Xavier Lasserre, contrôleur qualité. "On sent qu'Orange ne veut pas nous soutenir", ajoute Frédéric Mazars, délégué syndical FO. Orange justifie son changement de sous-traitant par une baisse de qualité de service et ajoute accompagner l'entreprise dans la crise, à hauteur de 43 millions d'euros. Un soutien dérisoire, selon Scopelec.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.