Cet article date de plus de neuf ans.

SeaFrance : plus de 300 salariés vont être licenciés

Sur les 872 salariés de la compagnie de ferries, environ 200 espèrent pouvoir être reclassés par la SNCF.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Plus de 300 salariés de SeaFrance vont être licenciés à la suite de la mise en liquidation de la compagnie de ferries. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Au moins 300 salariés de SeaFrance devraient recevoir sous peu leur lettre de licenciement, bien que le comité d'entreprise, réuni lundi 23 janvier, se soit prononcé contre le plan social à l'unanimité. L'entreprise, placée sous liquidation judiciaire le 9 janvier, croule sous 190 millions d'euros de dettes avec un passif total de 490 millions d'euros.

Les 300 personnes concernées sont celles qui n'ont pas manifesté leur volonté d'être reclassées au sein de la SNCF. Sur les 872 salariés que comptait la compagnie de ferries au moment de sa liquidation, environ 200 se sont montrées intéressées pour les postes proposés par la compagnie ferroviaire, conformément à ce qu'avait annoncé dimanche le site internet des Echos.

Tous les candidats ne seront pas reclassés par la SNCF

Au total, la SNCF a proposé 720 postes dans le cadre de la procédure de reclassement, "mais certains de ces postes sont visés par plusieurs salariés à la fois, ce qui signifie que sur les 200 tous ne pourront pas être reclassés", explique une source proche du dossier.

Parmi les salariés restants, 150 sont considérés comme protégés (titulaires d'un mandat syndical par exemple) et bénéficient de ce fait d'une procédure de licenciement spécifique, plus longue. Environ 150 autres sont maintenus à leur poste, "parce que nécessaires à la procédure de liquidation". Enfin, quelque 53 salariés sont des cheminots détachés et donc automatiquement repris par la SNCF.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.