Cet article date de plus de quatre ans.

Reprise de Whirlpool à Amiens : "On aimerait avoir du concret"

Les salariés de Whirlpool, à Amiens, font le point sur une éventuelle reprise de leur site jeudi à Matignon. Patrice Sinoquet, délégué CFDT, prévient sur franceinfo qu' "on aimerait avoir du concret sur le ou les repreneurs".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une manifestation des salariés de whirlpool à Amiens, le 2 février 2017. (MAXPPP)

Les salariés de Whirlpool, à Amiens, sont reçus jeudi 13 avril à 10h, à Matignon, pour faire le point sur une éventuelle reprise. Leur site qui compte près de 300 salariés doit fermer en juin 2018, et être délocalisé en Pologne.

Le gouvernement assure qu'il y a des repreneurs potentiels mais cela ne rassure pas les syndicats. "Le repreneur on ne le connaît pas du tout, cela reste dans la confidentialité", a expliqué sur franceinfo Patrice Sinoquet, délégué CFDT. "On aimerait avoir du concret et en savoir un petit peu plus sur le ou les repreneurs."

Les dossiers de reprise déposés au plus tard le 2 juin

Les syndicats espèrent que le repreneur aura les moyens de "reprendre 280 personnes et de les conserver au moins une dizaine d'années. On est sur une moyenne d'âge de 48 ans, donc l'idéal serait du costaud pour pouvoir travailler encore quelques années."

Les dossiers de reprise doivent être déposés au plus tard le 2 juin. Le secrétaire d'État à l'Industrie, Christophe Sirugue a déclaré qu'il ne cherchait pas forcément un repreneur unique, mais peut-être deux ou trois. Cette solution convient tout à fait à Patrice Sinoquet. "Pourquoi pas, on a le potentiel au niveau du volume du site d'Amiens. On doit être sur 17 hectares avec deux entrées, donc ça pourrait le faire."

Les salariés de Whirlpool ont prévu de manifester à Paris, mardi 18 avril.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plans sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.