Pourquoi les compagnies aériennes françaises sont-elles à la peine ?

Le sort des compagnies aériennes XL Airways et Aigle Azur se joue devant la justice cette semaine. De quoi souffre le secteur ?

France 2

Redressement judiciaire pour l'une, liquidation pour l'autre. En moins d'un mois, deux transporteurs aériens, Aigle Azur et XL Airways, se retrouvent en faillite. Avec 11 et 4 avions respectifs, ces compagnies aériennes peinent à faire le poids face à la concurrence, notamment Easy Jet et Ryanair. Dans cette activité low cost où les marges sur chaque billet sont faibles, il faut voir grand pour survivre.

"C'est uniquement sur le pavillon français que les taxes sont appliquées"

Pour certains, les compagnies françaises feraient les frais de taxes nombreuses et coûteuses. En quinze ans, elles ont grimpé de 123%. "C'est uniquement sur le pavillon français que les taxes sont appliquées", déplore le délégué syndical Sofiane Ghodbane. Pour redécoller, XL Airways aurait besoin de 35 millions d'euros et d'un actionnaire solide. La compagnie a jusqu'à samedi 28 septembre pour trouver un repreneur avant d'être mise en liquidation judiciaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des avions de la compagnie XL Airways à l\'aéroport de Manchester (Royaume-Uni), le 12 septembre 2008. 
Des avions de la compagnie XL Airways à l'aéroport de Manchester (Royaume-Uni), le 12 septembre 2008.  (PAUL ELLIS / AFP)