En France, le transport routier va mal

La liquidation de MoryGlobal "n'est pas un cas isolé", assure Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20 Heures. Tout le secteur est en crise dans l'Hexagone, affaibli par la concurrence des pays de l'Est.

Voir la vidéo
FRANCE 2

MoryGlobal a été placé en liquidation judiciaire ce mardi 31 mars. Cette faillite illustre les difficultés du transport routier en France. "La messagerie est un secteur en grande difficulté", annonce Jean-Paul Chapel, qui rappelle que ces dernières années, plusieurs entreprises ont déposé le bilan (Cool Jet, Sernam). (Dans notre reportage diffusé lundi, nous avons parlé par erreur du dépôt de bilan des entreprises Joyau et Graveleau. En fait elles ont été rachetées par d'autres entreprises et elles se portent bien.)

Le journaliste de France 2 évoque "des défaillances en hausse de 10% en un an". "Le secteur du transport de marchandises, qui compte 650 000 emplois, connaît une chute d'activité : 123 milliards de tonnes par kilomètre l'an dernier, c'est 10% de moins en trois ans", poursuit-il.

Le conducteur polonais deux fois moins cher

La concurrence des pays d'Europe de l'Est et d'Europe centrale est un facteur important. "Les transporteurs des pays de l'Est ne cessent de gagner des parts de marché. En dix ans, ils sont passés de 14% à 27%", précise Jean-Paul Chapel. Si un conducteur coûte 3 880 euros par mois en France, en Allemagne, il ne coûte que 2 227 euros, et en Pologne, c'est 1 667 euros.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un camion Mory Ducros à Gonesse (Val-d\'Oise), le 9 janvier 2014.
Un camion Mory Ducros à Gonesse (Val-d'Oise), le 9 janvier 2014. (MARTIN BUREAU / AFP)