Creuse : les salariés de GM&S toujours dans le flou

Les représentants des salariés du sous-traitant automobile GM&S à La Souterraine (Creuse) sont ressortis, lundi soir, déçus et avec une proposition, encore incertaine, de redémarrage des commandes si un repreneur se présente.

Des salariés de l\'entreprise GM&S devant la préfecture de la Creuse, à Guéret, le 15 mai 2017.
Des salariés de l'entreprise GM&S devant la préfecture de la Creuse, à Guéret, le 15 mai 2017. (PASCAL LACHENAUD / AFP)

Les représentants des salariés de l'entreprise GM&S de La Souterraine, en Creuse, sont ressortis déçus de leur rencontre avec les 36 élus locaux et les hauts responsables de PSA et Renault, dans la soirée du lundi 15 mai, à Guéret. Seule proposition, qui n’est pas certaine, les deux constructeurs sont prêts à repasser commandes à condition qu’il ait un repreneur.

Dans l’éventualité de cette reprise, seul 160 emplois pourraient être préservés à l'issue de ces échanges à la préfecture de la Creuse. Les représentants syndicaux ont jugé cela insuffisant. Ils souhaiteraient le maintien de 240 postes.

Le dossier doit repasser devant le tribunal de commerce de Poitier le 23 mai. La liquidation judicaire pourrait alors être prononcée. Les représentants des salariés veulent demander une prolongation judicaire jusqu’à la fin du mois de juin, le temps de trouver un éventuel repreneur.

Les 277 postes de l'entreprise de sous-traitant automobile sont menacés. Une manifestation est prévue mardi à 15 heures à La souterraine dans la Creuse. Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou devraient être présent.