Cet article date de plus de neuf ans.

La Société Générale va supprimer plus de 1.000 postes en trois ans

La Société Générale prévoit de supprimer plus de 1.000 postes dans le monde dans les trois prochaines années, dont 550 au siège parisien du groupe. Le directeur général délégué de la banque, Jean-François Sammarcelli, a annoncé mardi matin un plan d'économies de 900 millions d'euros.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

La banque prévoit d'économiser 900 millions d'euros d'ici 2015, selon un plan d'économies annoncé mardi. Pour se faire, elle prévoit de supprimer plus de 1.000 postes, dont 550 au siège parisien du groupe. Cette annonce vient confirmer les inquiétudes des syndicats, qui dévoilaient début avril les projets de réorganisation du groupe. Sans départs contraints et en accord avec les organisations syndicales, a précisé le PDG, Frédéric Oudéa.

Interrogé sur la radio BFM Business pour savoir si la banque comptait dépasser les 1.000 suppressions de postes, le directeur général délégué de la banque, Jean-François Sammarcelli, a répondu : "assez  largement ", sans donner de chiffre exact.

Bénéfice net en baisse de 50% au premier trimestre

 Selon lui, la Société Générale emploie environ 154.000 personnes dans le monde, dont 60.000 en France. Interrogé sur les fermetures d'agences, il a indiqué qu'elles seraient "très progressives ", de l'ordre de "quelques dizaines " dans le monde en 2013/2014.

 Le plan d'économies concernera pour moitié la banque de détail, pour un tiers la banque de financement et d'investissement (BFI) et pour le reste les fonctions centrales. Au premier trimestre, la Société Générale a enregistré une baisse de 50% de son bénéfice net qui reste toutefois supérieur à 364 millions d'euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plans sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.