Industrie : une fonderie de la Vienne en cessation de paiements

400 salariés de la Vienne, dont l'entreprise se retrouve en cessation de paiements, sont en plein désarroi. Les salaires ne pourront être versés.

FRANCE 2

C'est un nouveau coup dur pour les salariés de la fonderie de Saint-Jean Industries à Ingrandes (Vienne). Mardi 27 novembre ils ont appris que leur entreprise est en cessation de paiements, la deuxième fois en sept ans. La fonderie n'est plus en mesure d'assurer les salaires et ne peut plus payer ses fournisseurs. 400 salariés fabriquent des pièces automobiles dont le principal acheteur est Renault. Mais depuis le début de l'année, le constructeur automobile a revu ses commandes à la baisse et reproche à la fonderie une mauvaise stratégie industrielle. Avec un déficit de 3 millions d'euros, l'entreprise n'a plus de trésorerie

Deux fonderies en difficulté

Pour la CGT, Renault qui avait créé la fonderie en 1979 avant de la vendre, doit prendre aujourd'hui ses responsabilités. Juste à côté, une autre fonderie de 500 salariés, qui travaille elle aussi pour Renault, a lancé un plan social. Deux entreprises en difficulté, qui représentent plus d'un millier d'emplois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le désarroi de 400 salariés de la Vienne dont l\'entreprise se retrouve en cessation de paiement. Les salaires ne pourront être versés.
Le désarroi de 400 salariés de la Vienne dont l'entreprise se retrouve en cessation de paiement. Les salaires ne pourront être versés. (FRANCE 2)