Cet article date de plus de sept ans.

Goodyear : le patron de Titan veut redémarrer "avec zéro employé"

Dans une interview au "Monde", Maurice Taylor explique vouloir réembaucher 333 employés sur de nouvelles bases.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un salarié de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord, le 3 juin 2013 à Amiens (Somme). (DENIS CHARLET / AFP)

S'il rachète l'usine Goodyear d'Amiens-Nord, Titan veut repartir de zéro. Dans une interview au Monde vendredi 1er novembre, le PDG du fabricant américain de pneus agricoles Titan International, Maurice Taylor, a expliqué vouloir reprendre l'usine "avec zéro employé", pour réembaucher sur de nouvelles bases une partie du personnel.

"La CGT et Goodyear doivent d'abord se mettre d'accord sur des indemnités de départ. Si tous les salariés les acceptent, le projet d'achat de l'usine démarre avec zéro employé", a expliqué le PDG du fabricant de pneus américain. Sur ses discussions avec le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, le patron de Titan affirme: "Le seul nombre que j'ai mentionné, c'est 333" emplois préservés sur le site.

"Titan accepte de les recruter parmi les quelque 1 200 salariés actuels de Goodyear", a-t-il précisé. Maurice Taylor dit avoir "bien l'intention de rester à Amiens-Nord plus de quatre ans", sans pour autant s'engager sur une durée pour les nouveaux emplois. L'homme d'affaires américain, qui s'était fait remarquer pour ses propos incendiaires sur les syndicats et les ouvriers français, déclare par ailleurs: "Titan n'a pas besoin d'acheter cette usine. Mais, avec un prix correct et des travailleurs compétents, cela vaut le coup d'essayer."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plans sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.