General Electric : le groupe américain supprime plus de 1 000 emplois à Belfort

General Electric a annoncé mardi 28 mai la suppression de 1 044 emplois sur son site de Belfort (Territoire de Belfort).

FRANCE 2

C'est la douche froide pour les employés de General Electric. Le géant américain a annoncé mardi 28 mai la suppression de 1 044 postes sur son site de Belfort (Territoire de Belfort), soit un quart des effectifs. Selon le groupe, l'usine a vu ses ventes divisées par deux en un an. "C'est un choc pour les organisations syndicales et pour les salariés", confie le délégué général CGT, Karim Matoug.

Le préfet en appelle à l'État

L'annonce était redoutée par les employés, mobilisés la semaine passée à l'occasion de la dernière livraison de turbine à gaz. "On exige que l'État se mette maintenant à la table des discussions pour discuter de la diversification du site de Belfort", a indiqué Cédric Perrin, sénateur LR du Territoire de Belfort. Une déconvenue pour Bruno Le Maire qui espérait encore un geste du groupe américain. La direction devrait rencontrer les syndicats de l'usine mi-juin pour préciser les modalités du plan d'économie.

Le JT
Les autres sujets du JT
(LOIC VENANCE / AFP)