Gemalto : 288 emplois supprimés

Gemalto va se séparer de 10 % de ses effectifs. Cela représente 288 suppressions de postes. Le spécialiste des puces électroniques doit faire face à des difficultés sur le marché des cartes sim et des cartes bancaires. 

FRANCE 2

C'est le site le plus concerné par les réductions d'effectifs : ici, à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), les salariés de Gemalto déchantent. Ils viennent d'apprendre que 288 postes en France vont être supprimés. Leur entreprise, spécialisée dans les cartes à puce, était selon eux promise à un bel avenir : "Pour beaucoup de personnes comme moi, qui sont rentrées il y a quand même plus de 25 ans, c'est vrai que Gemalto avait une image de valeur, de performance, et de croissance, et c'est vrai que l'on se voyait rester à Gemalto pendant un bon moment", explique Anthony Vella, délégué syndical CFE-CGC Gemalto.

Les secteurs production et innovation seront préservés

À Meudon (Hauts-de-Seine), 10% des postes sont menacés. Les salariés de Gemalto connaissaient les difficultés de l'entreprise, mais pensaient avoir plus de temps. L'un de leurs produits phares, la carte à puce, ne se vend plus. Le marché se tasse, et leurs nouveaux produits innovants ne trouvent pas encore preneurs. La direction dit vouloir épargner la production et l'innovation. Les suppressions de postes concerneront principalement les services de la communication et du marketing.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo de Gémalto.
Le logo de Gémalto. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)