Cet article date de plus de neuf ans.

Le site ArcelorMittal de Florange restera fermé au deuxième trimestre

Les hauts-fourneaux mosellans du sidérurgiste sont à l'arrêt depuis octobre 2011 faute de demande jugée suffisante par le groupe.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le site ArcelorMittal de Florange (Moselle), le 3 octobre 2011. (CITIZENSIDE.COM)

Les hauts-fourneaux de Florange (Moselle) ne vont pas redémarrer de sitôt. La direction d'ArcelorMittal a annoncé mercredi 15 février qu'elle prévoyait de prolonger la fermeture temporaire du site de sidérurgie lorrain pour le deuxième trimestre 2012. L'annonce confirme l'information donnée par les syndicats la veille. La direction doit présenter le projet aux représentants du personnel le 23 février. 

Les hauts-fourneaux du site sont à l'arrêt depuis octobre 2011 faute de demande jugée suffisante par ArcelorMittal. Le ministre de l'Industrie, Eric Besson, qui a rencontré mercredi matin le PDG d'ArcelorMittal France, Hervé Bourrier, a cependant affirmé que le groupe s'était engagé à ne pas délocaliser l'activité de Florange.

L'ombre d'une fermeture définitive

Mardi, Edouard Martin, membre CFDT du comité central d'entreprise du numéro un mondial de l'acier, avait dit craindre que cette prolongation de l'arrêt des hauts-fourneaux soit "peut-être la mort programmée du site de Florange", alors qu'ArcelorMittal a déjà décidé il y a quelques mois de la fermeture définitive de telles installations à Liège, en Belgique.

La société répète de son côté qu'il s'agit bien d'une mise en veille temporaire en attendant un redressement de la demande en acier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.