ArcelorMittal annonce la destruction des hauts-fourneaux de Florange

ArcelorMittal annonce l'arrêt définitif des hauts-fourneaux de Florange en Moselle, six ans après le bras de fer entre le groupe sidérurgique et le gouvernement de François Hollande.

France 3

C'est une page qui se tourne. Les hauts-fourneaux de Florange en Moselle, devraient bientôt disparaître de la vallée de la Fensch. Depuis leur arrêt en 2012, ils étaient mis sous cocon et ArcelorMittal avait la possibilité en théorie de les rallumer. Lundi 17 décembre, la direction du groupe sidérurgique a annoncé son démantèlement. Une trahison de l'accord signé avec l'État selon l'ancien syndicaliste et eurodéputé, Édouard Martin. Il demande au gouvernement de prendre ses responsabilités.

ArcelorMittal promet d'investir 22 millions d'euros à Florange

De son côté, ArcelorMittal affirme que ses engagements ont largement été tenus, et selon lui, la remise en route des hauts-fourneaux serait trop coûteuse et peu compétitive. Le groupe n'abandonne pas le site de Florange pour autant et annonce investir 22 millions d'euros pour agrandir sa deuxième ligne de galvanisation dédiée à l'automobile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un ouvrier de l\'usine ArcelorMittal de Florange regarde le site à l\'arrêt depuis les hauteurs de Hayange, le 25 avril 2013.
Un ouvrier de l'usine ArcelorMittal de Florange regarde le site à l'arrêt depuis les hauteurs de Hayange, le 25 avril 2013. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)