Dijon : le tribunal doit se prononcer sur le sort de la fonderie MBF

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Dijon : le tribunal doit se prononcer sur le sort de la fonderie MBF
FRANCE 2
Article rédigé par
Denis Sebastien - France 2
France Télévisions

Les salariés de la fonderie automobile MBF menacent de tout faire sauter si leurs machines sont vendues. Le tribunal de commerce de Dijon (Côte-d'Or) doit se prononcer sur la suite, mardi 25 mai : le site pourrait fermer. 

Une centaine de salariés de la fonderie MBF sont venus mardi 25 mai devant le tribunal de commerce de Dijon (Côte-d'Or) qui doit rendre sa décision sur le site. "Cette journée est décisive pour eux, le tribunal doit décider s'il accepte ou s'il rejette l'unique offre de reprise de leur entreprise, protée par un entrepreneur du Var, qui prévoit de garder 250 emplois sur 280, mais jusqu'à maintenant le tribunal a estimé qu'il n'apportait pas suffisamment d'argent", explique le journaliste Denis Sébastien en direct pour le 13 Heures de France 2.

Des bouteilles de gaz dans l'usine

Le projet de ce repreneur est soutenu par les salariés et les syndicats. "Les salariés se disent prêts à aller jusqu'au bout si la décision leur était défavorable, ils ont disposé des bouteilles de gaz dans leur usine, un geste de désespoir après des semaines de lutte", ajoute le journaliste. La décision devrait être connue dans l'après-midi du mardi 25 mai.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plans sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.