Conforama : la menace d'un rachat plane sur les salariés

Le propriétaire de l'enseigne ne cache pas ses envies de vente, ce qui réveille la peur d'une vague de licenciements chez les syndicats.

FRANCE 3

Les syndicats et la direction de l'enseigne Conforama étaient en réunion mardi 5 mars au soir, afin de répondre à l'inquiétude concernant la vente de l'enseigne d'ameublement. Depuis plusieurs jours, les salariés entendaient parler d'un plan de restructuration. "Je suis père de trois enfants, j'ai quelques années avant de prendre ma retraite. C'est un grand point d'interrogation", s'inquiète un salarié de Conforama. Car le propriétaire sud-africain de l'enseigne est empêtré dans un scandale financier.

BUT candidat au rachat ?

Les inquiétudes tournent autour de quelque 2 000 emplois menacés dans un plan visant à restructurer l'entreprise avant de la vendre. En coulisses, il se murmure que le groupe Fnac-Darty aurait été sondé, sans suite. Selon BFM Business et Le Figaro, l'enseigne BUT serait candidate à la reprise. Une fusion qui étonne, surtout dans les zones commerciales où les deux entreprises se font face. "Je trouve que ça se ressemble énormément. Dans les articles, dans la qualité des produits", confirme un client.

Au sortir de la réunion, les syndicats ont été rassurés. La direction a affirmé que les emplois n'étaient pas menacés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un magasin Conforama à Nantes (Loire-Atlantique), le le 4 mars 2010. 
Un magasin Conforama à Nantes (Loire-Atlantique), le le 4 mars 2010.  (ALAIN LE BOT / PHOTONONSTOP / AFP)