Castorama : la direction dément demander aux employés de former leurs remplaçants

Le groupe Kingfisher a confirmé la suppression de 446 postes dans ses filiales Castorama et Brico Dépôt. Le service comptabilité sera délocalisé en Pologne. Selon les syndicats, les futurs ex-salariés pourraient devoir former leurs remplaçants. La direction dément.

France 3

C'est une petite phrase qui a mis en colère les salariés de Castorama, menacés de licenciement. Hier, lors du comité central d'entreprise, les élus ont découvert dans ce document que "certains interlocuteurs du CSP, le service comptable polonais, viendraient travailler aux côtés des équipes comptables de Castorama France pour se former". Une aberration pour les syndicats.

Une maladresse de communication

Dans la journée, le groupe Kingfisher, maison-mère des enseignes Castorama et Brico Dépôt, a fermement démenti. Il parle d'une maladresse de communication. Mais pour ces salariés qui risquent de perdre leur emploi, le mal est déjà fait. "Notre boulot, on va quand même le perdre. Notre boulot va quand même parti en Pologne", lâche une employée. 446 postes en France vont être supprimés, en majorité des emplois administratifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
(THIERRY THOREL / CROWDSPARK)