Automobile : Renault annonce un plan d'économie, 4 600 postes menacés en France

En difficulté financière, le constructeur automobile Renault a dévoilé un plan d'économie avec près de 4 600 suppressions de poste en France. Mais la direction promet qu'il n'y aura pas de licenciement sec.

France 3

Ils se sont tous réunis pour entendre les annonces de la direction. Les 260 salariés de l'usine Renault de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) entendent tomber la sanction. Leur site fermera d'ici 2022. "C'est un coup de massue. C'est un choc pour nous tous", déplore un salarié. Une usine qui ferme et d'autres sites dans le viseur.

15 000 suppressions d'emplois dans le monde

Renault envisage des réorganisations à Flins (Yvelines), Caudan (Morbihan), Dieppe (Seine-Maritime), Guyancourt (Yvelines) ou encore Maubeuge (Nord). Syndicats et salariés de Maubeuge se sont mis en grève dès vendredi 29 mai dans la matinée. Leur crainte ? Le transfert d'une partie de leurs activités vers le site de Douai. Renault compte supprimer 4 600 postes en France et 15 000 dans le monde. L'entreprise annonce ne pas vouloir procéder à des licenciements secs, mais à des départements volontaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un employé marche le long d\'une chaîne de montage à l\'usine Renault situé à Flins-sur-Seine, le 6 mai 2020 (photo d\'illustration).
Un employé marche le long d'une chaîne de montage à l'usine Renault situé à Flins-sur-Seine, le 6 mai 2020 (photo d'illustration). (MARTIN BUREAU / AFP)