Automobile : des sous-traitants à la peine

Dans les Ardennes, les ateliers de Janves sont placés en liquidation judiciaire. Les salariés sont très inquiets

Voir la vidéo

L'usine est en sursis. Les ateliers de Janves, équipementier automobile des Ardennes depuis plus de quatre-vingt-dix ans, sont placés en liquidation judiciaire. "J'ai une maison à payer...", s'inquiète un salarié. Renault, Peugeot, Fiat, Volvo, Porsche... L'usine qui emploie 320 personnes travaille pour les plus grands constructeurs automobiles. Elle est spécialisée dans la fabrication de bielles, une pièce de moteur essentielle.

Manque d'investissement

L'entreprise dégage 71 millions de chiffre d'affaires annuel, mais perd de l'argent, 1 million l'an dernier, faute d'investissement. Le carnet de commandes est plein, mais, selon certains syndicalistes, les machines tombent fréquemment en panne. Cette situation rappelle celle de l'usine GM&S, dans la Creuse. Après la liquidation judiciaire l'an dernier, 150 des 277 emplois avaient été supprimés.

Le JT
Les autres sujets du JT
(TOSHIFUMI KITAMURA / AFP)