29 magasins ex-Dia repris sur 272 menacés de fermeture : "On est très inquiets par certains repreneurs annoncés", réagit FO

Le syndicat émet des doutes sur certains repreneurs prêts à poursuivre l'activité des 29 magasins qui ne devraient pas être fermés.

Des salariés de Carrefour en grève, le 31 mars 2018
Des salariés de Carrefour en grève, le 31 mars 2018 (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

L'avenir des salariés de Carrefour qui travaillaient dans les anciens magasins Dia reste flou, lundi 4 juin. Après un comité central d'entreprise, la direction a annoncé un plan prévoyant la reprise de seulement 29 magasins sur 272. 195 personnes sont concernées par ces offres de reprise. Mais Force ouvrière conserve des doutes. "On est très inquiets par certains repreneurs annoncés. Certains paraissent solides, d'autres moins", a estimé, sur franceinfo, Cyril Boulay, délégué central de Force ouvrière pour Carrefour Proxi.

1 500 postes disponibles chez Carrefour pour 1 800 salariés

Au total, 243 magasins vont fermer. Un nombre important qui ne surprend pas FO. "On savait qu'il n'y aurait pas beaucoup de repreneurs", a réagi Cyril Boulay. Ce sont 1 800 salariés qui vont se retrouver sans rien. Un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) va leur être proposé : "Le groupe Carrefour nous a annoncé qu'il y avait 1 500 postes disponibles à temps complet. Il y a largement la possibilité d'absorber les salariés qui souhaiteraient rester dans le groupe", a-t-il conclu.

De son côté, la CGT a dénoncé "une casse sociale de grande envergure" et "appelle tous les salariés à se mettre en grève, à manifester leur mécontentement".