Cet article date de plus de six ans.

Plan social : "Mauvaise passe financière chez SFR"

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Plan social : "mauvaise passe financière chez SFR"
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Sur le plateau de France 2, Magali Boissin explique les raisons d'un tel plan social chez SFR. Le groupe prévoit de supprimer 5 000 emplois selon les syndicats.

L'ampleur du plan social chez SFR frappe avec 5 000 emplois supprimés selon les syndicats. Le groupe va-t-il si mal ? "SFR traverse une mauvaise passe financière avec des comptes qui ont replongé dans le rouge en début d'année. Pourquoi ? Car c'est la guerre des télécoms en France", assure Magali Boissin, en direct sur le plateau de France 2. "Il y a quatre opérateurs dans le pays : Bouygues Telecom, Orange, Free et SFR. "Ils se partagent un marché arrivé à saturation, puisque tous les Français sont équipés d'un portable ou presque", indique la journaliste.

"Un patron chasseur de coûts"

Et le nombre de nouveaux abonnés stagnent : + 0,6 %, seulement l'an dernier. "Conséquence : moins de bénéfices pour les opérateurs et des effectifs qui ne cessent de baisser. 129 000 salariés en 2012, ça baisse jusqu'à 118 000 l'an dernier, soit - 9%. Il y a eu un plan de départs volontaires chez Bouygues Telecom par exemple, 2 000 salariés sur 8 000 ces dernières années. Mais aussi des départs à la retraite non remplacés. Chaque année, 3 000 en moyenne chez Orange sur les 100 000 que comptent le groupe. Patrick Drahi suit donc le mouvement chez SFR, mais les syndicats dénoncent un patron chasseur de coûts, qui traque la rentabilité à tout prix", conclut la journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.