Nord : un étudiant s'affiche sur des panneaux publicitaires pour trouver un contrat en alternance

Maxence Bricout, 19 ans, est inscrit dans une licence pro qui permet d'apprendre à déjouer les attaques informatiques. Avec son job de livreur, il a financé cinq panneaux pour attirer l'attention des entreprises du domaine de la cybersécurité.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Maxence Bricout, étudiant en informatique de 19 ans, a financé cinq panneaux publicitaires pour tenter de trouver un contrat en alternance dans le domaine de la cybersécurité. (CAPTURE ECRAN FACEBOOK)

"Maxence, étudiant motivé recherche alternance en cybersécurité". Ce texte, accompagné d'une photo de l'étudiant et de son numéro de téléphone, s'affiche sur des panneaux publicitaires de Maubeuge (Nord), rapporte France Bleu Nord, mardi 20 avril. Après avoir épuisé les voies classiques du CV et de la lettre de motivation, l'étudiant en DUT informatique a décidé de passer la vitesse supérieure.

Selon France Bleu, l'étudiant s'est offert des affiches sur cinq panneaux publicitaires en 4X3 pour un montant total de 300 euros financés grâce à son job de livreur. Agé de 19 ans, Maxence Bricout ne veut surtout pas laisser sa place dans l'une des seules licences pro en France qui propose de former des hackers pour déjouer les attaques des pirates informatiques. Il rêve ensuite de travailler à l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) ou dans une société d'audit en cybersécurité.

Un CV inspiré d'Orange is the new black

À Tours, une autre étudiante s'est démarquée, grâce à un CV original inspiré de la série Netflix Orange is the new black, rapporte France Bleu Touraine. "J'ai besoin de vous pour sortir de prison", titrait la jeune femme sur son CV, précisant être à la recherche d'une "entreprise qui paiera sa caution".

La jeune femme de 20 ans a finalement décroché un contrat en alternance afin d'effectuer ses études à l'Ecole supérieure de la publicité de Paris. Son CV avait été consulté plus de deux millions de fois et elle avait reçu une centaine d'offres d'embauche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.