Cet article date de plus de trois ans.

Nestlé : 400 emplois supprimés chez Galderma à Sophia-Antipolis

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Nestlé : 400 emplois supprimés chez Galderma à Sophia-Antipolis
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Jeudi 21 septembre, Nestlé a annoncé la fermeture du site niçois de Sophia-Antipolis de sa filiale Galderma. Sur 550 emplois, 400 sont supprimés. Les salariés sont sous le choc.

400 des 550 emplois du laboratoire Galderma sur le site de Sophia-Antipolis, proche de Nice (Alpes-Maritimes), seront supprimés. Il s'agit pourtant du plus grand centre de recherche et de développement sur la dermatologie dans le monde. Cela n'y change rien. Les salariés sont stupéfaits : "on n'a pas encore réalisé", "on est encore sous le choc", "on ne s'attendait pas du tout à cela", disent-ils. Nestlé, maison-mère de Galderma, veut se réorienter sur de nouvelles techniques médicales plus rentables.

Pression des actionnaires ?

Résultat : 300 personnes devront quitter l'entreprise, 100 seront reclassées sur un futur site, et 150 postes seront maintenus."Nestlé est un financier avant tout", estime Nathalie Strauss, déléguée syndicale CFDT du site de Sophia-Antipolis pour qui cette décision vise surtout à satisfaire les actionnaires. "Galderma suit son financier principal", indique-t-elle. Selon elle, il aurait fallu anticiper et transformer ce site, ce que la direction dit impossible. "Nous devons nous adapter pour rester compétitifs dans le monde de la dermatologie, les compétences nécessaires pour cette conversion ne sont pas transposables aux compétences existant sur ce site", explique Thibault Portal, vice-président de Galderma.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.