VIDEO. Victime de violences conjugales, elle témoigne des difficultés à fuir son domicile

Pour assurer sa sécurité et celle de son fils, Céline a été contrainte de quitter son foyer pour s'établir dans une autre ville. Elle raconte.

BRUT

Céline a quitté son ex-conjoint pour échapper à ses coups. Où vivre ? Qui prévenir ? Avec quels moyens ? Qu'en est-il de la garde des enfants ? La mère de famille s'est posé toutes ces questions avant de plier bagage.

Au moment de son départ, elle a sollicité l'association Elle's Imagine'nt qui propose un soutien psychologique et qui accompagne ces femmes battues dans leurs démarches administratives et juridiques. 

Du courage 

"Il faut du courage bien qu'on soit rabaissée à beaucoup de niveaux", témoigne Céline. Avant de quitter son conjoint, elle a élaboré un plan aux niveaux juridique et matériel, malgré les troubles psychologiques liés à une telle décision. Céline a notamment dû assurer une sécurité financière pour son fils mais aussi prévenir les policiers afin de ne pas être accusée d'enlèvement d'enfant.

Pour assurer sa sécurité et celle de son fils, Céline a été contrainte de fuir son foyer pour s\'établir dans une autre ville. Elle raconte.
Pour assurer sa sécurité et celle de son fils, Céline a été contrainte de fuir son foyer pour s'établir dans une autre ville. Elle raconte. (BRUT)