VIDEO. En France, les livreurs Deliveroo entament un mouvement social

Pour les livreurs Deliveroo, la nouvelle grille de tarifs décidée par la plateforme passe mal. Ils ont donc organisé un blocage des livraisons à Paris et se sont mis en grève.

BRUT

Suite à la baisse des tarifs minimums de livraison, le salaire des coursiers parisiens Deliveroo a été divisé par deux. "Ils nous payent au rabais", dénonce Hamza, livreur depuis 2017. S'ils se mobilisent aujourd'hui, c'est notamment pour remonter le prix des courses à 5 euros. Avant les nouveaux tarifs de livraisons, Hamza touchait à peine 2200 euros net, pour 55 heures de travail. En plus, il ne dispose d'aucune couverture sociale et aucune assurance.

Pour contester la décision de l'entreprise britannique, une cinquantaine de livreurs parisiens ont organisé un blocage des courses. Par groupes de cinq, postés devant les restaurants, ils ont refusé les commandes et empêché les non-grévistes d'assurer leurs livraisons. Le but : inciter les utilisateurs à se plaindre auprès de Deliveroo. "Ils chérissent leurs clients, ça va les pousser à vraiment venir discuter avec nous", espère Kévin, livreur depuis 2017.

Des restaurateurs compréhensifs

En bloquant les livraisons, ils cherchent aussi à impacter le chiffre d'affaires de la plateforme. Même si cela prive également les restaurateurs d’une part de leurs revenus, certains soutiennent cette grève. C'est le cas de Julien Maretheu, responsable du Petit Cambodge - Beaurepaire. Ce soir, il ne prendra pas de commandes. Pour l'instant, Deliveroo n'a pas donné suite aux demandes des coursiers. De nouvelles mobilisations sont prévues dans différentes villes de France.

VIDEO. La grève des livreurs Deliveroo
VIDEO. La grève des livreurs Deliveroo (BRUT)