Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Dératiseur, il présente son quotidien

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Son métier a un côté très social, et contrairement aux idées reçues, il ne voit pas tout le temps des rats. Ivan Rimbaud est dératiseur. Pour Brut, il présente son métier.
VIDEO. Dératiseur, il présente son quotidien Son métier a un côté très social, et contrairement aux idées reçues, il ne voit pas tout le temps des rats. Ivan Rimbaud est dératiseur. Pour Brut, il présente son métier. (Brut.)
Article rédigé par Brut.
France Télévisions
Son métier a un côté très social, et contrairement aux idées reçues, il ne voit pas tout le temps des rats. Ivan Rimbaud est dératiseur. Pour Brut, il présente son métier.

“Beaucoup de gens pensent qu'on est en contact quotidien avec les rats, qu'on les chasse directement. Non, moi, je ne vois pas des rats tous les jours. J'en vois de temps en temps, mais de loin.” Ivan Rimbaud est dératiseur. Son quotidien : empêcher que les rats s’introduisent dans les établissements et les propriétés de ses clients. “Il faut quand même se rappeler que le rongeur est vecteur de maladies et de pathogènes et que ça a des conséquences sur la santé humaine. On ne peut pas laisser un rongeur se balader dans un restaurant.”

“L'idée, c'est pas d'éliminer tous les rongeurs puisqu'ils ont leur place”

Ivan se rend directement dans les structures ayant des problèmes de nuisibles. Il a des contrats de dératisation notamment avec des professionnels, comme les restaurateurs ou les boulangers. “Avant chaque intervention, on va vérifier qu'on a bien tout le matériel dans notre boîte à outils. On doit avoir des chaussures de sécurité. On va vérifier qu'on a, voilà, des sacs-poubelle, par exemple”, détaille-t-il.

“Il y a des clients qui souhaitent qu'on soit plus anonymes”, précise également le dératiseur. “Souvent, c'est aussi les hôteliers, pour être franc, donc du coup, quand on y va, on a une autre camionnette qui n'est pas floquée et on s'anonymise un peu.” Pour lui, le but n’est pas d’éliminer totalement les rats. “L'idée, pour une dératisation, ce n'est pas d'éliminer tous les rongeurs puisqu'ils ont leur place, on a besoin des rongeurs. S'ils sont là, c'est qu'il y a une raison, mais par contre, ils n'ont pas leur place chez nous.”

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.